LES EFFETS DU STRESS SUR LA PEAU

Qui n'a jamais eu un bouton le jour même d'un rendez-vous amoureux ou d'un examen oral ? Et si cela ne résultait pas d'une simple coïncidence mais bel et bien d'un vrai lien entre le stress et la peau ?


Quelles sont les réactions de la peau face au stress ? Comment mieux gérer son stress et atténuer ses effets ?



PEAU ET STRESS: quel lien?


« Ce lien, nous l’avons tous expérimenté, raconte Didier Coustou, médecin dermatologue à Toulouse au magazine Psychologie. En cas de stress aigu - comme quand on s’apprête à passer un examen ou que l’on connaît une grosse frayeur - on a des manifestations immédiates et visibles : hypersudation, rougeur ou pâleur au niveau du visage, chair de poule et poils qui se hérissent… Ce qui est aujourd’hui prouvé, également, c’est que le stress est capable d’aggraver nettement – voire de provoquer très certainement – certaines maladies de peau. ».

Une expérience scientifique a démontré qu'une personne soumise au stress de manière récurrente cicatrise moins bien qu'une personne plus zen... A l'internationale, et plus précisément au Japon, les études ont démontré que les tremblements de terre sont généralement suivis par une augmentation très nette de la fréquence des dermatites atopiques, plus connues sous le nom d’eczéma, au sein de sa population.

Si l'on ne sait pas encore tout de son action sur la peau, le stress induit des mécanismes de bases: « Il y a entre le cerveau et la peau un « Internet tissulaire », déclare Gérard Redziniak, toujours au magazine Psychologie. Quand le cerveau ne va pas bien, cela crée une cascade moléculaire depuis l’hypothalamus. Des hormones de stress se répandent dans tout le corps, et notamment jusque dans la peau où sont libérées des molécules qui viennent la fragiliser. »

La connexion du système nerveux à la peau remonte au niveau embryonnaire. A cette étape de la vie nous somment constitués de trois tissus : l'endoderme, le mésoderme et l'ectoderme. C'est de ce dernier que résulte le système nerveux et la peau : les deux systèmes proviennent des mêmes tissus, de la même souche. Pas étonnant, donc, que les deux communiquent encore en grandissant.

Le système nerveux et l'épiderme communiquent principalement par le biais endocrinien (hormonal) et immunitaire : le système nerveux, soumis au stress, envoie une série de signaux sous la forme de cortisol ou adrénaline. Lors de situation de stress soudain et intense, les substances permettent au corps de s'échapper (priorité donc aux organes vitaux et aux muscles).

Le corps ne faisant pas la différence dans ses réponses par rapport au niveau de stress, la peau est moins bien alimentée, moins bien régénérée et le système immunitaire diminue, se fragilisant, favorisant l'installation des pathologies cutanées.



les effets À COURT ET LONG TERMES

  • A court terme:

- Rougeurs

- Pâleur

- Accentuation de certaines maladies de peau : acné, psoriasis, eczéma

- Transpiration excessive localisée ou généralisée

- Apparition ou aggravation d’un grattage localisé ou diffus.

  • A long terme :

- Stress oxydatif intrinsèque : stress responsable du vieillissement cutané et des autres organes.

- Mutation des cellules (cancer)



quelles solutions pour lutter contre le stress et ses effets sur la peau?

  • Retrouver le bien-être par les médecines douces :

Les médecines douces traitent et accompagnent le corps vers le bien-être holistique. Beaucoup de médecines alternatives sont particulièrement appréciées pour leurs effets sur le stress, comme par exemple la Sophrologie, la Lithothérapie ou encore l'Acupuncture.

  • Aider la peau grâce aux cosmétiques :

Pour contrer ces effets, la peau doit être traitée de manière holistique : de l'intérieur comme énoncé ci-dessus mais aussi de l'extérieur grâce aux cosmétiques. Privilégiez l'application de cosmétiques naturels, Made in France et cruelty free. Privilégiez également un soin visage aux actions antibactériennes, anti-inflammatoires et anti-oxydatives.

  • Pratiquer une activité sportive douce

Une activité sportive douce régulière permettra au corps et à l'esprit de se défouler. Yoga, Tai Shi, Pilates,... Ces sports sont en vogue et très efficaces !

  • Méditer et apprendre à vivre dans le présent

Il a été prouvé que la méditation changeait les connexions du cerveau (neuroplasticité), lui permettant de se concentrer davantage sur le bien-être et de réduire les effets du stress et de l'anxiété.

0 commentaire